Alliantie Alliance Allianz d19-20


d19-20. Qui sommes-nous?

L’Alliance d19-20 est une alliance de citoyens se composant de mouvements d’agriculteurs, de mouvements syndicaux et sociaux qui se mobilisent contre les nouveaux traités de libre-échange, -ces traités étant connus comme TTIP (ou TAFTA), CETA, TISA - , et tous les autres traités de libre-échange qui sont négociés aujourd’hui d19-20 se distingue d’autres organisations par son action directe.

Le comité directeur d19-20

La coordination est principalement assurée par les organisations suivantes: Flemish Milkboard et Mig, CNE, Constituante, JOC (Jeunes Ouvriers Chretiens), MOC (Mouvement Ouvriers Chretiens), ACW, Beweging.Net, ACV Brussel-Halle-Vilvoorde, ACOD-LRB Openbare Diensten, CEO, CATDM, MPEVH.

Des membres des organisations mentionnées ci-dessus et la plate-forme citoyenne Constituante constituent et dirigent le coeur de d19-20. Une vingtaine de personnes coordonnent et se réunissent à base régulière.

Spécialisation

d19-20 est une alliance d’action. La Commission européenne doit arrêter les négociations. Elle n’a pas la légitimité démocratique pour fonctionner comme représentant politique. Elle ne défend plus les droits des citoyens. Les actions s’ancrent dans une large mobilisation démocratique et mènent à des manifestations de grande envergure et des actions de désobéissance civile. De cette manière nous prenons position contre les institutions qui prennent les décisions sans écouter les citoyens.

Historique

En 2012, la Commission européenne avait, en la personne de Karel De Gucht, un mandat de négociation avec les Etats- Unis et le Canada. Le European Milkboard a organisé au mois d’octobre une action sur la place du Luxembourg à Bruxelles. Des milliers de tracteurs ont alors encerclé le quartier européen. Les marchés agricoles de Gand étaient également présents afin de soutenir les actions européennes des producteurs de lait. Comme ceci n’avait que peu d’influence, nous avons, directement et physiquement, engagé le débat avec le commissaire européen, ce qui nous a rapporté une grande attention médiatique. Après cette action, les fermiers ont lancé un appel à un front plus large contre TTIP. Cet appel et la plainte que Constituante a deposée contre le Traité d’Austérité ont été le départ de d19-20. L’alliance est donc née du combat contre l’austérité (le monde du travail) lié à la lutte contre les accords de libre-échange engagée par le monde de l’agriculture.

d19-20 a démarré en 2013 lors du tour de ratification du Traité d’Austérité européen. Des syndicats et quelques organisations de fermiers se sont mobilisés contre ce Traité d’Austérité européen. Ceci a mené à quelques réunions et à un premier encerclement du sommet européen les 19 et 20 décembre. D’où le nom d19-20.

En 2013 tout le monde n’était pas encore convaincu de l’impact de l’emprise européenne sur la politique qui était en train de devenir une politique d’austérité. La crise grecque a très bien mis en lumière le jeu européen. En même temps, un débat sur TTIP a été engagé, grâce à nos actions et non pas à des actions de membres parlementaires, de la commission européenne ou des gouvernements des états membres. L’encerclement de 2013 n’était qu’un début. Une nouvelle alliance citoyenne particulière se manifestait.

La plus belle expérience était l’encerclement du sommet européen en 2014. Nous nous sommes réunis, tôt le matin, avec 5000 personnes. La conséquence était que les dirigeants européens ont dû terminer leur sommet européen plus tôt.

Notre But

Initialement, le but commun était double: attaquer la politique d’austérité et combattre les accords de libre-échange. C’est pour cette raison que nous avons opté pour une réorganisation afin de pouvoir focaliser sur TTIP et CETA. Notre ambition est d’arrêter ces deux accords de libre-échange. Cette ambition, nous la partageons avec le mouvement qui s’est formé au début de ce siècle contre l’accord multilatéral d’investissement et qui a entraîné le mouvement alter(anti)mondialiste.

En 2001 on tenait à Seattle une grande conférence sur l’accord multilatéral d’investissement. Une coalition mondiale de mouvements a encerclé et bloqué le sommet de sorte qu’il n’a pas pu avoir lieu. Aujourd’hui, les gens sont conscients de l’effet négatif de tous ces accords multilatéraux. Les procédures employées ne sont pas vraiment démocratiques. En fait, ces accords sont colonisés par la haute finance et les lobbies multinationaux. Notre ambition est que TTIP, CETA et TiSA ne passent pas.

Nous croyons que les gens peuvent se réunir et qu’ils peuvent arrêter les grandes décisions de mauvais augure. Nous sommes un mouvement constructif qui veut arrêter les négociations sur le TTIP en collaborant avec les ONG, les mouvements citoyens et les syndicats. Nous voulons démontrer les dangers de TTIP. Nous voulons engager un débat. Le monde des ouvriers et les monde des fermiers semblent deux mondes différents mais prouvent que nous pouvons collaborer. De cette manière nous souhaitons contribuer à la société en temps de crise et de guerre. L’objectif premier dans la société, c’est-à-dire, l’approvisionnement alimentaire doit, de cette façon, prendre une importance accrue. L’idée que nous marchons à côté des fermiers pour garantir la démocratie des tables de négociation de TTIP. Voilà notre contribution à la société.

Nos succès

Que cette alliance ait été formée est déjà un succès. d19-20 a mis à l’ordre du jour la résistance contre les traités de libre-échange. A trois reprises d19-20 a encerclé le sommet européen à Bruxelles (fin 2013, 2014 et 2015).Ceci pour donner un signal sur deux plans: d’un côté le fait d’aborder la politique d’austérité et, de l’autre côté, l’arrêt des traités de libre-échange. d19-20 a mis le débat autour de TTIP à l’ordre du jour pour les associations citoyennes et les mouvements citoyens. d19-20 a également réussi à mettre fin prématurément au premier sommet de Donald Tusk en décembre 2014.

Perspectives d’avenir d19-20

Nous espérons nous trouver dans une situation similaire à celle du mouvement altermondialiste; que nous pourrons partir d’une victoire et que ce mouvement contre TTIP pourra effectivement atteindre son objectif. Alors on se trouvera de nouveau dans une situation où il y aura de nouveaux points de référence. Dans l’autre cas bien sûr, si nous ne réussissons absolument pas, nous ne pouvons pas prévoir où nous nous trouverons dans 5 ans. Le fait que nous pouvons puiser dans une multitude de moyens d’action et d’expérience partagés est un atout considérable de d19-20. Il y a également le rôle central des fermiers. Un troisième point fort est que nous avons une approche fédérale avec les néerlandophones, les francophones et les germanophones et un ancrage auprès des autres mouvements européens. Notre point faible actuellement est la confusion que l’on crée aujourd’hui. Notre grande difficulté est d’arriver à un front uni. Nous avons une résistance unie, ce qui ne signifie pas toujours un front d’action uni. Le point positif est que nous avons un agenda ouvert, démocratique dans lequel nos objectifs sont radicalement et ouvertement exposés. Tout le monde peut choisir d’y adhérer, les mouvements comme les citoyens. Nous voulons encore approfondir notre front d’action et élaborer des textes et propositions plus pertinentes. Par l’action, nous avons réussi à engager le débat. Nous voulons formuler plus d’alternatives afin d’approfondir encore certains débats. Nous rédigeons aussi des textes que nous proposons à autant de gens possible.

Ce sont de choses que nous souhaitons également faire autour d’autres thèmes. Nous avons un éventail de capacités: l’expertise aux services publics par les syndicats, les gens de mouvements environnementaux etc. nous permet de faire beaucoup de réflexions pour une meilleure société plus juste.

Alliantie Alliance Allianz d19-20